The Red Bus Club

Sud Ouest 22 octobre 2003

CAUDERAN. Christel et Tom Bidgood initient les petits à la langue de Shakespeare en jouant avec eux.

L'anglais, un jeu d'enfants


L’anglais ne fait pas peur aux enfants, ils baignent dedans Photo Stéphane Lartigue
Claude Garnier

Ce n'est pas vraiment une école, juste un lieu où apprendre se décline en jouant avec la maîtresse et le maître. Cet établissement n'est pas nouveau à Bordeaux puisqu'il a ouvert à la rentrée 1996 rue des Girondins, dans un modeste appartement, avant d'émigrer avenue Alsace Lorraine, toujours à Caudéran, dans une petite échoppe réaménagée, si discrètement que même des riverains ignorent encore l'existence du Red Bus Club qu'anime à lui seul un couple franco-anglais Tom Bidgood et son épouse Christel.

Tom donne des cours d'anglais à des adultes dans le cadre de la formation continue. Mais le jeune homme diplômé du Mansfield College d'Oxford University prend son plaisir quand, avec sa femme, Christel, il accueille des enfants du voisinage (de la maternelle au CM 2) pour leur faire découvrir les rudiments de la langue de Shakespeare. Pour lui, c'est du « fun English ». Tout se passe par petits groupes (l'école en compte cinq) de huit à douze élèves, selon l'âge et le niveau, à raison de séances d'une heure et demie. Les jours de semaine après la classe et le mercredi matin.

En s'amusant. Les « cours » n'ont rien de rébarbatif. Les murs sont couverts de posters pédagogiques ‘made in London' et l'ambiance est autant celle d'une cour de récréation que d'une classe ordinaire. Les petits font de l'anglais comme ils apprendraient à reconnaître un mouton d'un âne, un triangle d'un rectangle, une fraise d'une pomme, un bras d'une jambe ou un autobus d'une camionnette. Le « teacher » est aussi joueur que les petits qu'on lui confie, il s'amuse autant qu'eux à titiller leur curiosité et à inventer des petits jeux qui délient les langues.

La méthode pédagogique en vigueur au Red Bus Club n'a rien de sorcier : elle consiste à considérer que l'anglais – au stade de l'initiation – n'est pas une « matière » à enseigner, mais du jeu, de la chansonnette, du sketch. « La grammaire, on en fait sans en avoir l'air », dit Tom « Nos enfants n'ont aucune appréhension, ils ne vivent pas la peur de l'inconnu, ils apprennent l'anglais de manière ludique et sans effort. D'ailleurs regardez, ils passent presque plus de temps debout à sauter et danser qu'assis. » Certains, au bout de trois ou quatre ans, sont déjà quasi bilingues avant même d'entrer en sixième. C'est tout bénéfice pour entrer au collège.

Dans quelle mesure The Red Bus Club peut-il être utile à votre enfant ?

Si c’est le premier contact avec une langue étrangère ‘The Red Bus Club’ est l’initiation parfaite pour l’anglais. Votre enfant découvrira l’anglais par les jeux et les chansons sans aucune appréhension.

S'il apprend déjà l'anglais à l'école, l'inscrire au Red Bus Club (avec son accord, bien entendu) sera pour lui une bonne façon de pratiquer ce nouvel idiome tout en s'amusant. Il découvrira là qu'une langue étrangère peut être autre chose qu'une simple matière scolaire, dont l'apprentissage paraît difficile et ennuyeux.

Si votre enfant est déjà bilingue il pourra maintenir son niveau d’anglais acquis au Red Bus Club. Tous les ans il y a quelques enfants, ayant vécus dans des pays anglophones, qui maintiennent leur niveau d’anglais de cette façon.

The Red Bus Club peut motiver votre enfant dans son apprentissage, lui donner envie d'approfondir ses connaissances.

Les cours du Red Bus Club sont le Fun English et tout se passe dans une salle de classe au centre de Caudéran spécialement conçue et adaptée pour les cours d'anglais.





Raphaëlle, William and Tom in the UK, summer 2007